fr
  • uk
  • es
  • de
  • nl

LES CHAUSSURES

Les normes définissent 3 catégories de chaussures à usage professionnel:


>> EN ISO 20345 : Chaussures de sécurité
équipées d’un embout de sécurité destiné à fournir une protection contre les chocs d’un niveau d’énergie maximal équivalent à 200 joules et contre un écrasement de 15 kN.

>> EN ISO 20346 : Chaussures de protection

équipées d’un embout de sécurité destiné à fournir une protection contre les chocs d’un niveau d’énergie maximal équivalent à 100 joules et contre un écrasement de 10 kN.

>> EN ISO 20347 : Chaussures de travail

pour lesquelles il n’existe aucune exigence concernant un éventuel embout.

Les méthodes d’essai et les spécifications correspondantes aux exigences des normes citées ci-avant sont rassemblées dans la norme:
EN ISO 20344 : Équipement de protection individuelle - Méthodes d'essais pour les chaussures




Les chaussures à usage profesionnelle doivent répondre à des exigences fondamentales.

Parmi celles-ci on notera notamment des obligations concernant la conception des équipements (hauteur de tige par exemple selon les modèles), l’innocuité des matériaux (pH, chrome VI…) la résistance à certains tests  (déchirement, abrasion, flexion, glissement).


En plus des exigences fondamentales auxquelles doivent répondre 
les chaussures à usage professionnel, ces produits peuvent répondre en plus à une ou plusieurs exigences facultatives.

Exemples :

- Talon d’absorbeur d’énergie : Symbole « E »
- Semelle anti-perforation : Symbole « P »
- Semelle résistante à la chaleur de contact (max 300°C): Symbole « HRO »
- Isolation du semelage contre le froid: Symbole « CI »


Des catégories, repérables par un code rassemblent les combinaisons des exigences les plus répandues.

Détermination de la résistance au glissement :

Symbole SRA: résistance au glissement sur des carreaux céramiques recouverts d’une solution de Sodium Lauryl Sulfate.
Symbole SRB: résistance au glissement sur un sol en acier recouvert de glycérol.
Symbole SRC: = SRA +SRB.

 

Test de la perforation

Le test de la perforation est décrit dans la norme EN 12568.
Il est réalisé à l’aide d’une pointe de 4.5 mm de diamètre, affinée en son extrémité jusqu’à 1 mm.

Une vitesse de 10 mm/min est appliqué à la pointe jusqu’à obtenir une force de 1000 N. 
Cette pointe ne doit pas traverser l’échantillon soumis au test.

Si la surface extérieure de l’éprouvette est perforée ou si des couches de l’éprouvette sont séparées, le test a échoué.

 

D’autres normes existent pour répondre à des risques particuliers rencontrés par les utilisateurs.

Par exemple :

EN 50321-1.  Travaux sous tension - Chaussures pour protection électrique - Chaussures et couvre-chaussures isolants

Séries de normes EN 13832-1, 2 et 3. Chaussures protégeant contre les produits chimiques.

Etc.


A noter

Suite à la demande de l’Allemagne la norme EN 12568 : 2010  est en cours de révision pour rendre notamment plus exigeant les tests sur les inserts anti-perforation non métalliques.

Est également prévu un changement de construction pour les embouts et la création de nouveaux embouts.

Ces changements devraient se faire par la création de 4 nouvelles normes :
- EN ISO 22568-1 : pour les embouts métalliques
- EN ISO 22568-2 : pour les embouts non métalliques
- EN ISO 22568-3 : pour les inserts anti-perforation métalliques
- EN ISO 2268- 4 : pour les inserts anti-perforation non métalliques

Une fois ces 4 normes validées,  les normes EN ISO 20344, EN ISO 20345, EN ISO 20346 et EN ISO 20347 devront à leur tour être révisées.

 

 

 



Haut de page
Besoin d'informations ?
Contactez-nous au
+33 (0)3 28 28 29 00