fr
  • uk
  • es
  • de
  • nl


EN 388: 2016
Risques mécaniques

Données mécaniques Niveau 1 Niveau 2 Niveau 3 Niveau 4 Niveau 5
Résistance à l’abrasion (nombre de cycles) 100 500 2000 8000 -
Résistance à la coupure par tranchage (indice) 1,2 2,5 5,0 10,0 20,0
Résistance à la déchirure (en newtons) 10 25 50 75 -
Résistance à la perforation (en newtons) 20 60 100 150 -

 

EN 388, 6.1

Résistance à l’abrasion
Ce test est effectué à l’aide d’un appareil d’abrasion de Martindale. L’essai est réalisé à partir de quatre échantillons prélevés sur quatre gants différents d’une même lignée.
La matière à tester est placée sur un porte-éprouvette. Un matériau abrasif (papier de verre standardisé) est fixé sur la platine supérieure puis déplacé dans un mouvement circulaire sur le spécimen à tester. Le résultat est le nombre de cycles requis pour traverser la matière.
Le niveau de performance d’une matière simple est déterminé par le résultat le plus bas des quatre tests. Pour les matières ayant plusieurs couches, chaque couche sera testée séparément. Le niveau de performance est basé sur le résultat individuel le plus bas de la matière la plus résistante.

Les caractéristiques du papier abrasif ont été modifiés et sont définies dans l’annexe A (type Klingspor)


EN 388, 6.2
Résistance à la coupure par tranchage 
L’instrument utilisé pour ce test consiste en une lame circulaire rotative qui sous la pression d’une charge standardisée, se déplace sur la surface de la matière à tester dans un mouvement alternatif. Le résultat du test est le nombre de cycles nécessaires à la lame pour couper la matière. Pour prendre en compte l’affûtage de la lame, le test est effectué à l’aide d’une matière témoin avant et après avoir testé l’échantillon. Quand on teste des matières multicouches, les couches seront assemblées.
Deux échantillons de test seront sélectionnés par lignée de gant.Chaque échantillon sera testé cinq fois et un indice de coupure de lame moyen sera calculé à partir des cinq tests. Le niveau de performance sera déterminé en fonction de l’indice de coupure de lame moyen le plus bas des deux échantillons.

Par rapport à l'ancienne version de la norme, la vérification de la qualité de la lame a été améliorée. 
Dès que la lame atteint un nombre de cycles supérieur à 2 elle est remplacée.
Quelque soit le comportement du matériau testé, au bout de 60 cycles l'essai est stoppé.

Pour les gants qui contiennent des matériaux qui émoussent la lame, un test supplémentaire doit être réalisé selon la norme EN ISO 13997.

La résistance à la coupure d’un matériau correspond à sa capacité à résister à la traversée d’une lame. La lame est perpendiculaire au matériau et se déplace à une vitesse constante de 2,5 mm/s (+/- 0,5) avec une certaine force (utilisation d’un plateau avec une masse)

Le test est réalisé à partir d’un appareil d’essai dénommé TDM-100.

Les résultats sont exprimés en Newton.

 Il s’agit de la force nécessaire pour couper le matériau sur une longueur de 20 mm.

Niveaux 

 A  B  C  D  D  F

Résistance à la coupure selon 
l’EN ISO13997 - (N) (test TDM)

(*)
 2   5   10   15   22   30 

 

EN 388, 6.3
Résistance à la déchirure 
Pour ce test, un échantillon de matière à tester sera préparé d’une manière standard et fi xé entre les mâchoires de la machine de traction. Les mâchoires se déplaceront en s’éloignant l’une de l’autre à une vitesse constante et on mesurera la force nécessaire pour déchirer la matière (voir photo ci-dessus).
L’essai est réalisé à partir de quatre échantillons prélevés sur quatre gants différents d’une même lignée.
Pour des matières simples, le niveau de performance est donné par le résultat le plus bas de quatre tests.
Pour les articles multicouches, chaque couche sera testée séparément. Le niveau de performance est basé sur le résultat individuel le plus bas de la matière la plus résistante à la déchirure.

EN 388, 6.4
Résistance à la perforation
On se sert pour ce test d’une pointe d’acier aux dimensions normalisées. 
On la fait pénétrer dans l’éprouvette de test à une vitesse définie. 
On mesure la force nécessaire pour perforer l’éprouvette d’essai. 
L’essai est réalisé à partir de quatre échantillons prélevés sur quatre gants différents d’une même lignée. 
Lorsque l’on teste des matières multicouches, les couches doivent être testées assemblées. 
On détermine les niveaux de performance en fonction du plus bas des quatre résultats obtenus.

 

EN 388, 6.6
Essai de choc (optionnel)
Une protection supplémentaire contre les chocs peut être testée selon les essais de la norme EN13594: 2002, paragraphe 6.8.2.

 Avec une énergie de choc de 5J, la valeur de crête moyenne transmise ne doit pas dépasser 4 kN. 

Lorsqu’un gant est conforme à ce test, les gants seront marqués avec la lettreP après les 5 niveaux mécaniques (abrasion, coupure par tranchage, déchirure, perforation, coupure TDM).



Marquage EN 388

Plusieurs options de marquage sont possibles pour la coupure.
Pour les gants qui émoussent la lame la lettre doit être indiquée en 5ième position.
Le marquage en deuxième position est optionnel.
Pour les gants qui n’émoussent pas la lame, la lettre en 5ième position n’est pas obligatoire (optionnel). Elle peut être remplacé par une croix (X).


Haut de page
Besoin d'informations ?
Contactez-nous au
+33 (0)3 28 28 29 00